Pin It

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Après l'occident, ce sont les pays voisins qui repousseront les migrants Guinéens si

la jeunesse ne prends pas son destin en main"

Président

DOUNAMOU TOKPA

POLITIQUE

Mort de Roger Bamba, c'est un homme de conviction qui s'en va...

C’est avec un cœur meurtri que j’ai appris ce jeudi 17 décembre 2020, le décès de mon frère et ami Roger Bamba, détenu injustement à la maison centrale depuis septembre pour des raisons essentiellement liées à son opposition au régime Condé. Une opposition qu’il manifeste dans les rangs de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée depuis plusieurs années.

Homme de décision, de conviction, Roger je voudrais retenir de toi ce frère dynamique et déterminé qui reste immuable quand il s’agit de défendre des valeurs qu’il partage. Aujourd’hui mes pensées vont à l’endroit de ta jeune épouse, mais surtout de ces enfants innocents que tu laisses dernière toi. Si par moment je perds le contrôle de mes larmes, c’est parce que je sais que pour tout ça, aucune justice ne sera rendue, du moins jusqu’à ce qu’un jour notre pays trouve sa place sur la liste des états de droits. C’est pourquoi tu ne nous laisse aucun autre choix que de continuer cette lutte, nous jeunes non enrôlés dans ce système qui ronge notre pays depuis l’indépendance.  

Parlant de système, je m’en veux de ne t’avoir pas expliqué que le problème de la Guinée n’est pas un individu qui se pourrait être le Président, mais un système, un clan. C’est pourquoi nous partagions tous le rêve de voir une Guinée nouvelle faisant la fierté de tous nos compatriotes, mais n’avions pas forcément les mêmes points de vu quant à la façon d’y arriver. Tu as souvent participé dans l’esprit de ta formation politique à des luttes dirigées contre des individus, les marches pour le départ de Lonsény de la CENI ou du Président Alpha Condé en sont des exemples. Après Lonseny Camara à la tête de la CENI, tous les autres qui se sont succédés à la tête de cette institution n’ont pas fonctionné différemment. Par contre si à la place du départ du président de la CENI cette institution avait été restructurée pour la rendre complètement indépendante, l’alternance en 2020 aurait été possible.  Mais hélas !

Nous sommes venus sur la scène politique pour lutter contre un système qui continue de se renforcer en enrôlant certains d’entre nous de la nouvelle génération.  C’est en cela que nos chemins se séparaient, puisque tu as combattu derrière un général qui est lui-même un grand prêtre du système que nous combattons. Pour nous, les promoteurs d’un pouvoir à vie de 2003 ne sont en rien différents de ceux de 2020. Puisque les évènements de janvier-février 2007 sont une conséquence du koudéisme  prôné en 2003 et nous y avons perdu plusieurs de nos compatriotes. Ce que tu n’avais malheureusement pas compris, c’est que parlant de configuration politique actuelle, nous diront que les victimes d’hier sont devenus les bourreaux d’aujourd’hui et vice-versa. Et c’est le peuple que chacun d’eux utilise pour se venger. Plusieurs ont combattu pour l’alternance sans savoir que le troisième mandat a été préparé depuis 2010. La classe politique d’alors a vu passer toutes les failles de la constitution prédisposant à une éventualité de troisième mandat mais aucun leader n’a voulu y remédier parce que chacun d’eux pensait être le prochain Président. Et dire que c’est dans ce combat pour l’alternance que tu as laissé ta vie, ma tristesse est grande. Seul le renouvellement de la classe politique reste une réalité.

L’essentiel pour moi est que tu as combattu et tu es mort pour tes convictions. Et c’est en cela qu’on reconnaît un homme de valeur. Tu resteras gravé dans nos mémoires et ton exemple nous instruira.

C’est vraiment triste pour moi de savoir que je devrai désormais parler de toi au passé, mais j’estime que tu es parti dans l’honneur, et c’est ce qui compte puisque nous sommes tous mortels. Par ta mort et celle de certains autres opposants qui t’ont précédé, nous avons désormais une idée de ce que c’est que Gouverner autrement. Puisse le tout puissant t’accueillir dans son paradis.

 

Je voudrais encourager les puissances occidentales, la CEDEAO et l’UA qui ont un pouvoir de pression à aller au-delà de simples déclarations et de recommandations pour prendre des sanctions sérieuses contre le pouvoir de Conakry afin que tous les prisonniers politiques soient libérés et que tous les nouveaux camps boiro soient fermés.

QUE DIEU BENISSE LA GUINEE

 

Dounamou Tokpa

Président du PNV

Commentaires

Radio dounamou

Faire un don

Contribuez à nos efforts

Montant